Réflexologue Lille
Delphine Rolland

Réflexologie plantaire

« Le sage avance un pied, et se tient ferme sur l'autre. »
Proverbe sanskrit - IXe siècle.

Le pied, souvent délaissé dans notre civilisation joue pourtant un rôle majeur dans le bien être et la vie de tout homme. Il nous fait aller de l'avant, il nous porte chaque jour et nous donne l'équilibre. 

Cependant toutes les grandes symboliques lui donnent une valeur majeure :

  • au niveau religieux, par le lavage des pieds,
  • au niveau médical, en lien avec la Médecine Traditionnelle Chinoise
  • au niveau social, à travers le bandage des pieds des femmes en Chine

Et même dans les contes, avec la fameuse pantoufle de vair de Cendrillon...

 Le pied est très souvent défini comme un symbole de notre position dans la vie : marcher du bon pied, savoir sur quel pied danser, avoir bon pied bon œil...

Autant de facteurs qui témoignent de son importance et de l'intérêt qu'il suscite à travers les siècles.

La réflexologie plantaire est un un bel exemple.

Les origines de la réflexologie plantaire

Les premières traces concernant le massage des pieds nous vient d’Égypte. Un pictogramme a été retrouvé dans le tombeau du médecin Ankmahor, environ 2 500 ans avant JC. On y voit 2 personnages en train de masser les mains et les pieds de 2 autres personnes. Des hiéroglyphes  sont associés à cette scène : l'un dit « Veuillez apaiser la douleur », l'autre lui répond : « Je ferai comme il vous plaira ».

L’idéogramme chinois pour le pied signifie littéralement : « partie du corps qui sauvegarde la santé. Le massage des pieds dans ce pays remonte à plus de 4 000 ans et s'appuie sur les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

En Inde, la plus grande bénédiction est de toucher les pieds d'un maître, Il semblerait que les pieds symbolisent le savoir ou la grandeur d'une personne ou d'un dieu, . Ceci se retrouve a travers des gravures du pied e Bouddha ainsi que sur des représentations des pieds de Vishnou (sur lesquels figurent des symboles de bon augure associés au dieu : trône, conque, drapeau et poisson. C'est un véritable objet de vénération).

En Europe on retrouve quelques siècles plus tard (à partir du 16 ième siècle) des premiers textes relatant de la pratique d'un massage par pression de zones du pied. Celles ci se faisait au sein des classes populaires et était pratiquée également par certains médecins de la royauté.  Pressions.

L'origine de la réflexologie occidentale quant à elle viendrait des indiens d'Amérique du Nord, plus particulièrement des tribus Cherokee. 

Ce n'est qu'à partir de la fin du 19ième siècle, début du 20ième siècle que des chercheurs européens se sont intéressés à la réflexologie et ont mené de premières études. Le Docteur William Fitzgerald découvre l’effet anesthésiant obtenus dans des zones du corps en exerçant des pressions sur des points précis des pieds. Il développe ainsi la théorie des zones » en divisant le corps via 10 lignes longitudinales, cinq de chaque côté, allant du sommet du crâne à l'extrémité des orteils.  C'est sur cette approche que se base la réflexologie occidentale actuelle.

Cette théorie est par la suite approfondie par Eunice Ingham, et c'est elle qui développe réellement la réflexologie telle que nous la connaissons aujourd'hui. C'est elle qui est considérée de nos jours comme la « mère » de la réflexologie plantaire occidentale.

Les bases de la réflexologie moderne

Nous avons plus de 7200 terminaisons nerveuses au niveau du pied. Les pieds sont les zones les plus innervées du corps. Cette pratique se base sur le fait que le pied est une représentation miniaturisée du corps. Chaque organe, chaque système du corps  est représenté à un endroit déterminé du pied,  appelé « zone réflexe » (situées sur la voûte plantaire ou sur le dessus des pieds) 

Voici un exemple de cartographie des zones réflexes aux pieds pour illustrer cela. Selon les écoles les représentations de ces zones varient un peu (vous en trouverez de toutes sortes sur interne)

Les bienfaits de la réflexologie plantaires

La réflexologie plantaire s'appuie également sur le système nerveux, sur le principe du réflexe plus particulièrement.

Force est de constater que le corps vivant est animé d'une certaine forme d énergie : certains l'appelle « Tchi » (médecine chinoise), « énergie/force vitale »( médecine naturelle) ou encore « Prana » (en médecine ayurvédique)

En Chine, cette énergie s'appuie sur la théorie des méridiens tandis qu'en Occident, elle s'appuie sur le système nerveux.  Quoiqu’il en soit le constat est identique :  Il faut que cette énergie circule sans entrave pour que nous ressentions du bien être et soyons en bonne santé.

Le travail du réflexologue consiste à détecter les zones du corps où l'énergie est bloquée et à rétablir une circulation harmonieuse.

C'est cette bonne circulation qui permettra de soutenir le processus d'autoguérison du corps. Ainsi ces stimulations, massages des zones réflexes permet d'harmoniser, rééquilibrer le fonctionnement de l'organisme.

La réflexologie est une thérapie holistique, elle permet d’agir sur un symptôme et également traiter le « terrain » sur lequel s'est développé ce symptôme , avant d'éviter que le trouble se répète . On s'attache non pas à traiter la maladie mais la personne malade. Aussi chaque séance est  spécifique, individualisée. 

Une séance de réflexologie  doit être avant tout un moment agréable procurant détente et bien être . Libérer les tensions nerveuses est essentiel pour retrouver une meilleure santé.

Certaines zones pourront cependant être sensibles, voir un peu douloureuses pour la personne qui se fait masser.  La respiration joue un rôle essentiel à ce niveau, en occident nous inspirons face à la douleur plutôt qu'expirer. Or le fait d'inspirer à la moindre douleur ressentie raidit le corps et donc de ce fait accentue les tensions nerveuses. Les orientaux quant à eux expirent face à la douleur ce qui expliquent qu'ils supportent plus facilement les massages « appuyés »..

L'important pour tout praticien est de respecter l’individu et de lui proposer une technique qui s'adapte à toutes les circonstances , dans le but de soulager. 

La réflexologie est très efficace pour les pathologies fonctionnelles (douleurs musculaires, douleurs articulaires) mais aussi sur des pathologies organiques légères (troubles digestifs, migraines...). Via cette approche on travaille essentiellement sur des troubles chroniques, qui perdurent depuis un moment ou qui reviennent régulièrement.

Chaque séance procure une vraie détente et  permet d'exercer une action préventive ou curative. 

Aussi elle s'adresse à la fois aux personnes qui souffrent de maux mais aussi à celles en bonne santé qui souhaitent maintenir leur capital santé, leur vitalité.

Quasiment tout le monde peut recourir à la réflexologie plantaire, à l'exception des contre-indications citées ci dessous.

Pour les personnes âgées, les enfants ; bébés et personnes en convalescence, les séances seront adaptées et plus courtes.

Contre indications

Bien que ce soit une technique de massage, la réflexologie est contre indiquée :

  • en cas de phase aiguë de phlébite, thrombose, artérite,
  • chez les personnes atteintes d'un cancer de la lymphe
  • chez les femmes enceintes (un massage podal relaxant adapté pourra cependant être prodigué en fonction de la vitalité de la personne),

Elle sera pratiquée avec précaution chez les personnes présentant des troubles cardiaques importants.

Les études scientifiques et la réflexologie

La recherche scientifique concernant les effets thérapeutiques de la réflexologie en en encore à ses prémices. premiers pas. Ce sont plutôt des études de cas qui ont été menées jusqu’à ce jour. Ceci s'explique entre autre pour les coûts que nécessitent un protocole de recherche en bonne et due forme.

Deux revues ont récemment recensées les études scientifiques publiées jusqu’à maintenant sur la réflexologie.(1)

Jusqu’à présent bien qu'utilisée largement dans bon nombre de pays de nos jours, la réflexologie n'a reçu que peu de reconnaissance officielle.Quelques pays,  le Danemark, la Chine et le Royaume-Uni l’ont intégrée dans leur système de soins de santé. Elle est encore mal perçue dans le milieu médical. C'est bien dommage car l'alliance des soins médicaux et des approches naturelles complémentaires comme la réflexologie plantaire serait bénéfique pour les patients....

Actuellement, des associations régionales ou nationales dans les différents pays, permettent d'encadrer un minimum cette pratique en veillant à ce que les normes de qualité et de sécurité soient respectées tant pour la formation que l'usage.  L’International Council of Reflexologists, réseau international créé en 1990,  diffuse les plus récentes percées dans le domaine et rassemble réflexologues, associations et écoles de réflexologie.

Les signes sont encourageants néanmoins et je suis persuadée que la réflexologie à de beaux jours devant elle ! 

(1)Recherche, rédaction et révision scientifique : Dr Sylvie Dodin, M.D., M. Sc., Claudine Blanchet, Ph. D. et Mathieu Bujold, candidat au doctorat en anthropologie, Chaire en approche intégrée en santé, Université Laval. (juin 2010)

Réalisation & référencement

Connexion